Languages

  • English
  • Français

LA RESTRUCTURATION DU MUSÉE (2006-2010)

Entre 2006 et 2010, la Ville de Limoges a mené une complète restructuration de son musée : la rénovation des bâtiments anciens et la construction d’extensions dans un esprit résolument moderne, ont fait du musée un lieu vivant où chacun est invité à venir et revenir au fil de ses envies.

Dans les années 90, la Ville de Limoges a engagé une réflexion approfondie sur l’opportunité de restructurer son musée dont l’activité et les collections ne cessaient de se développer. Il s’agissait notamment d’améliorer les conditions d’accueil du public et la présentation des collections tout en garantissant leur bonne conservation dans un dialogue harmonieux entre œuvres exposées et cadre architectural de prestige.

Après plusieurs phases d’études et de concertation avec de nombreux partenaires, dont la Direction des Musées de France qui valide le projet scientifique et culturel du musée dès 1998, et la Direction régionale des Affaires culturelles du Limousin, une étape importante a été franchie avec, au printemps 2003, le choix à l’unanimité du jury du maître d’œuvre : le cabinet d’architectes-muséographes Philippe-Charles DUBOIS et Associés.

La complexité technique du site a nécessité encore nombre d’études et de travaux préparatoires tels que des sondages archéologiques (2001 et 2002), une fouille préventive à la charge de la Ville (2004 et fin 2006) et la validation de l’avant-projet définitif (2004-2005). C’est finalement le 3 octobre 2006 que le député-maire de la Ville de Limoges inaugure le démarrage des travaux en posant symboliquement la première pierre. Mené par la Société d’Equipement du Limousin (SELI) pour le compte de la Ville de Limoges, maître d’ouvrage de l’opération, ce chantier d’envergure allait durer quatre années, dont deux de fermeture au public. Le 4 décembre 2010, l’établissement, nouvellement baptisé « musée des Beaux-Arts de Limoges », rouvre ses portes, offrant à tous, la possibilité d’apprécier l’ampleur et la qualité de cette restructuration ambitieuse.

La réalisation de ces travaux s’est inscrite dans le cadre plus large du projet de réaménagement urbain et paysager en cours sur les jardins et le quartier de la cathédrale et du programme de développement culturel, touristique et économique centré sur les arts du feu, coordonné par le Pôle d’Economie du Patrimoine.

L’emprise de la restructuration a porté sur le bâtiment principal, l’aile ouest et l’aile est, soit une surface utile de 3420 m2. Pour répondre au déficit de surface, 2700 m2 supplémentaires ont été créés et une liaison a été réalisée entre les différents bâtiments.

Le montant total de l’opération atteint près de 25 millions d’euros T.T.C. (tous travaux confondus y compris les fouilles archéologiques). La Ville de Limoges a reçu le soutien de l’Etat -ministère de la Culture et de la Communication (3 500 000 €) et Fonds National pour l’Aménagement et le Développement du Territoire (1 743 711 €), du Conseil Régional du Limousin (1 850 662 €) et du Conseil Général de la Haute-Vienne (1 136 000 million €).

 

Plus d'infos :

En savoir plus sur le projet d'architecte

La restructuration en images

S'abonner à  flux RSS