Langues

  • English
  • Français

Charles François DAUBIGNY

Encouragé par son père artiste, Daubigny suit le parcours traditionnel de l'apprenti peintre. Insatisfait de cet enseignement académique, bridant une sensibilité qui déjà porte vers les paysagistes hollandais, il rejoint, en 1830 à Barbizon, une poignée d'artistes résolus à peindre sur le motif en plein air. Parmi eux, figure Corot avec lequel il part en Isère en quête de nouveaux sites.

Sur son bateau aménagé en atelier, il longe les rives de la Seine et de l'Oise, qu'il affectionne particulièrement. À Auvers, son site de prédilection, il fait la connaissance de Cézanne.

Au salon de 1868, il parvient à faire accepter à ses côtés ses amis Renoir, Pissaro, Monet, Bazille, jeunes peintres prometteurs encore incompris. Convaincu de leur talent, il les présente au marchand Durand-Ruel, qui, le premier, devina la valeur esthétique et économique de ce qui devait être baptisé plus tard l'Impressionnisme.

S'abonner à  flux RSS