Languages

  • English
  • Français

Maquette d’Augustoritum,

 Maquette d’Augustoritum, restitution de Limoges antique

 

Echelle 1/1500e

Conception : G. Cantié, J.-P. Loustaud, V. Notin et J. Perrier

Réalisation : P. Chauprade, 1990

 


Le musée expose plusieurs maquettes permettant de suivre l’évolution de Limoges depuis sa fondation jusqu’au début du 20e siècel. Celle-ci propose une restitution de la ville vers 100 après J.-C. Limoges est fondée sous le règne de l’empereur Auguste sur un site particulièrement favorable : un carrefour de voies appuyé sur un vaste coteau en pente douce bien orienté, surplombant la Vienne qu’il était possible de traverser à gué, d’où son nom d’Augustoritum (« le gué d’Auguste »). Sa configuration respecte le plan habituel des villes romaines : ses voies rectilignes se coupant à angle droit déterminent des îlots d’habitation ; elle est dotée de grands monuments publics comme un théâtre, des thermes et surtout un amphithéâtre de près de 25 000 places, l'un des plus grands de Gaule.

La prospérité de la ville ne résista pas aux bouleversements politiques de la fin du Bas-Empire. Elle fut partiellement abandonnée par une population qui préféra se regrouper auprès de quelques monuments ou lieux importants comme la toute nouvelle cathédrale dans le quartier de la Cité, et un peu plus tard dans le quartier du Château, autour de la demeure des seigneurs de Limoges et de l’abbaye Saint-Martial.

S'abonner à  flux RSS